« Photographier, c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l,œil et le cœur. »

Henri Cartier-Bresson


Mes projets photographiques

De 2012 à aujourd’hui, certains de mes projets sont passés entre les doigts du noir et blanc, d’autres dans le bain de la couleur.
Souvent aux frontières entre portrait et témoignage,
proposant toujours un regard,
parfois un positionnement,
ils sont invariablement nés d’un battement de cœur

Photographie de rue : « Les Bisous »

– 2012 –

Mon premier projet photographique personnel.
En tant que bisounours à cœurs, la manifestation d’affection qu’est le bisou me correspond bien, et c’est en 2012 que je concrétise l’envie de répandre des arc-en-ciel sur mon monde avec cette série de photographies de rue :
j’interpelle les inconnus qui se tiennent par la main en leur demandant s’ils acceptent de s’embrasser devant mon objectif.
Par ici Les Bisous


« Tu me racontes ? »

– 2014 –

En 2014, je m’arme de mon dictaphone et pars à la rencontre d’histoires.
Ce projet propose des portraits de vie : chaque photographie est accompagnée d’une interview audio.
Par ici Les histoires


« Riches de nos Différences »

– 2015 –

Projet né suite aux attentats de Paris en janvier 2015.
« Riches de nos Différences »
ce sont des portraits humains,
où chacun porte son message personnel
de paix et d’invitation au dialogue.
Par ici Les messages


« Trois jours à Paris »

– 2015 –

Passer trois jours à Paris, seule
Déambuler au gré du vent
En emporter les instants volés
Par ici Paris


« Et alors ? », Portraits de femmes

– 2016 –

Projet qui voit le jour à l’occasion de la journée internationale
de lutte pour les droits des femmes.
« Et alors ? » propose de mettre en avant la personnalité singulière de femmes indépendantes par un court portrait écrit accompagné de quelques photographies.
Par ici Les Wonderwomen


« Toi, émoi »

– 2017 –

Photographier des gens qui pleurent…
Une idée folle, spontanée, qui m’enveloppe un matin au réveil;
certainement, la nuit m’avait soufflé qu’il serait intéressant de capturer mes pleurs incessants. Et peut-être que d’autres seraient d’accord avec elle.
Par ici Les larmes